L'AITF

L’AITF (Association of Indian Teachers of French) a été créée sur arrière-fond d’un malaise qui régnait chez les enseignants de français au début des années 80 face à la situation précaire dans laquelle se trouvait leur métier : face à la concurrence des langues indiennes dans le curriculum scolaire et universitaire, le français, en tant que langue étrangère, paraissait en porte-à-faux. Son statut était menacé. Ceux qui l’enseignaient étaient éparpillés dans les différents coins du vaste sous-continent indien et n’avaient aucun forum efficace qui leur aurait permis de faire valoir leur avis et d’envisager leur avenir avec sérénité.

Créée à l’initiative du chef du Département de français de l’Université de Madras, M.K.Madanagobalane, l’AITF a bien vite accueilli une large adhésion et elle compte en ce moment plus de 600 membres dans l’Inde tout entière.

L’AITF a pour mission de défendre les professeurs de français dans les conditions morales de l’exercice de leur profession et il ne serait pas hors de propos de mentionner qu’elle a joué, avec ses moyens, si modestes soient-ils, le rôle qui lui est dévolu.

Elle est restée attentive aux différents changements qui se sont produits dans le système éducatif indien et a pris des dispositions nécessaires pour que les enseignants de français puissent mieux s’y adapter.

En ce moment, l’AITF pourrait se féliciter de ses  réalisations sur au moins quatre axes de travail:
  • formation de formateurs,
  • fabrication des manuels et méthodes,
  • traduction des ouvrages français et francophones,
  • organisation des congrès internationaux.


I. Formation de formateurs

L’AITF s’est donnée pour mission de susciter chez les enseignants de français une prise de conscience d’ordre méthodologique. Pour ce faire, elle a entrepris de créer un centre unique dans son genre par le fait qu’il réunit tous les acteurs concernés par l’enseignement du français, le CLAIM. (Le Centre de Linguistique Appliquée de l’Inde Méridionale).

Le CLAIM a été fondé en mars 1992 dans le but de porter au maximum le résultat de l’action menée en faveur du français par les différents organismes concernés : le service culturel de l’ambassade, l’Alliance Française et l’Association des professeurs de français.

Cette initiative s’avérait  nécessaire car à cette époque la manière d’assurer la formation continue ne correspondait pas aux besoins exprimés par les enseignants : les stages/ateliers abordaient des thèmes souvent fantaisistes au gré des experts qui faisaient un séjour en Inde et dans des endroits qui les intéressaient personnellement. En outre, ces organismes se trouvaient souvent dans un état conflictuel qui ne faisait qu’entraver  sérieusement le progrès de l’enseignement du FLE en Inde. Les responsables s’en sont bien vite rendus compte et se sont mis à œuvrer dans le sens d’un rapprochement entre eux. C’est ainsi qu’est né le CLAIM, organisme unique dont la création a été  vivement appréciée par les plus hautes instances ministérielles de France, comme moi-même j’ai eu l’occasion de le constater lors de mon séjour à Paris en cette année.

Par ailleurs la naissance du CLAIM a été annoncée même dans Le Français dans le Monde, No. 249, mai-juin 1992, page 38 et la Lettre du FIPF, L’Univers du Français, No.54, page 12).

Principes fondateurs:

  • La formation continue prévue par le CLAIM s’adresse prioritairement à des enseignants à niveau universitaire.

  • Au départ, les activités du CLAIM étaient prévues seulement pour le Tamilnadu, le Kerala et Pondichéry. Par la suite, compte tenu des demandes, le CLAIM a décidé d’intervenir aussi sur des sujets ponctuels dans les régions du Karnataka et d’Andhra Pradesh ainsi qu’au Sri Lanka avec l’aval du comité exécutif.
  • En ce qui concerne les personnes-ressources, le CLAIM s’appuie sur les experts français et les professeurs expérimentés des départements de français des universités indiennes.

^ Vers le haut


II. Fabrication des méthodes et manuels

Entre autres, deux raisons expliquent l’initiative entreprise par l’AITF pour préparer des manuels locaux : pénurie des livres à prix abordable et manque d’éléments culturels indiens dans les manuels fabriqués en Inde. Pour faire face à cette situation, l’AITF a publié trois ouvrages qui se sont avérés très utiles au public indien:

Mantra: Cette méthode est inscrite au programme des classes post-secondaires (Plus Two) aux Etats du Tamilnadu et du Kerala. Environ 60 000 étudiants suivent cette méthode chaque année scolaire. Elle est accompagnée d’un CD interactif et d’un guide pédagogique.

Progresser en français: Manuel inscrit aux programmes de Bachelor of Arts et de Bachelor of Sciences. C’est un recueil de textes très variés, pouvant servir comme autant de documents authentiques. Suivis de nombreux exercices, ces textes sont facilement exploitables par enseignants et apprenants.

A Comprehensive French Grammar: Ce livre comble une grave lacune en matière d’ouvrages de références grammaticales en Inde où il s’avère nécessaire de fournir certaines explications en langue anglaise pour un meilleur enseignement du français langue étrangère.

Accompagné d’un CD interactif, ce livre inclut de nombreux exercices que même les étudiants qui préparent leur examen comme candidats libres peuvent exploiter avec intérêt et profit.

Synchronie: Cette méthode est le résultat fructueux d’un projet d’innovation pédagogique de l’Association of Indian Teachers of French (AITF) avec le concours du Service Culturel de l’Ambassade de France en Inde et de la Fédération Internationale des Professeurs de Français (FIPF) à Paris. A ce projet ont collaboré cinq universités indiennes, Pondicherry University (Pondichéry), JNU (New Delhi), BHU (Varanasi), University of Madras (Chennai) et Rajasthan University (Jaipur).

Cette méthode, basée sur le CECR est accompagnée d’un cédérom audio qui comprend

la prononciation
les dialogues / textes
les photos

Margaji: Cette méthode de tamoul est unique en ce sens qu’elle est, à l’heure actuelle, la seule à se baser sur une approche communicative. Cette méthode est la première à s’inspirer des tâches communicatives telles quelles sont définies par le Cadre européen commun de référence pour les langues. Les actes de parole que nous avons relevés ainsi que les images qui les illustrent et les exercices grammaticaux qui les accompagnent participent bien d’une volonté de mettre à la disposition de l’apprenant un outil efficace d’apprentissage de la langue tamoule qui est l’une des plus anciennes langues du monde.

Ce manuel est muni d’un CD interactif qui comprend :

des textes / documents
des actes de parole
des notions grammaticales
des exercices interactifs
des textes du Mahabharata
la prononciation
des proverbes
des photos


III. Traduction des ouvrages français et francophones

Afin de renforcer le développement des études francophones en Inde, l’AITF a lancé un important programme de traduction d’ouvrages littéraires francophones dans la mesure où son budget annuel le permettait. C’est ainsi qu’elle a publié la version tamoule des textes célèbres suivants:

  • Gilles Pellerin, éd. Anthologie de la nouvelle québécoise (en tamoul, Quebec sirukadhaigal, Samhita Publications, Chennai, 2008)

  • Naïm Kattan, La Distraction (en tamoul, Manakkillarcchi, Samhita Publications, Chennai, 2008)

  • K.Madavane, La Malédiction des étoiles ou Le Mahabharata des femmes (en tamoul, Kolgalin Sabam Alladu Pengalin Mahabharatam, Samhita Publications, Chennai, 2004)

  • Agota Kristof, Le grand cahier (en tamoul, Adisaya Irattayarkalin Apoûrva Anupavangal, Samhita Publications, Chennai, 2004)

  • Larry Tremblay, Leçon d’anatomie (en tamoul, Urangâtha Ulmanathu, Samhita Publications, Chennai, 2002)

  • Michel Tremblay, Les Belles-Sœurs (en tamoul, Nijal Uravugal, Samhita Publications, Chennai, 1998)

  • Denis Bélanger, La vie en fuite (en tamoul, Vâzhkayin Vilimbil, Samhita Publications, Chennai, 1997)

  • Gérard Bessette, Le Libraire (en tamoul, Puthaka Kadaikâran, Samhita Publications, Chennai, 1995)

  • Françoise Loranger, Encore cinq minutes (en tamoul, Enakkâga aindu nimidangal, Samhita Publications, Chennai, 1995)

  • Guy de Maupassant, recueil de nouvelles (en tamoul Kolaikaran Kai, Shantha Publications, Chennai, 1992)


IV. Organisation des congrès internationaux

L’AITF a jusqu’ici  organisé quatre congrès internationaux en Inde:

  1. Chennai (1995)     :  Francophonie et Littérature
  2. Pondichéry (1998)  :  L’écrivain francophone
  3. Hyderabad (2002)  :  Francophonie littéraire
  4. Pondichéry (2007)  :  Les études françaises et francophones dans un
                                  
     panorama plurilingue

Les activités de l’AITF correspondent donc aux besoins spécifiques qu’éprouvent les enseignants de français en Inde. C’est d’ailleurs ce qui explique l’éclatant succès de toutes les opérations qu’entreprend cette association, affiliée à la FIPF.

 
^ Vers le haut

Copyright © 2017 Association of Indian Teachers of French. All Rights Reserved.