MOT DU PRÉSIDENT

Une suprême décision du gouvernement du Tamilnadu
Fruit de longues années de lutte par l’AITF pour maintenir la
langue française dans les programmes d'études
Pertinence des langues étrangères dans les programmes
scolaires : le modèle Tamilnadu

Depuis quelque temps, l'enseignement du français en Inde traverse une période de crise face à l’imminence de l’application de la formule trilingue. Dans de nombreux Etats indiens, y compris le Tamilnadu, la langue française cède peu à peu la place aux langues régionales et locales. Au Tamilnadu, qui comptait le plus grand nombre d'étudiants optant pour le français comme langue seconde préférée dans les écoles, la langue tamoule est rendue obligatoire jusqu'à la dixième année, ce qui a relégué le français à la troisième position, portant un coup fatal à l’effectif d'étudiants qui optent pour le français.

K.MADANAGOBALANE
Notre Association des professeurs de français indiens s’est beaucoup inquiétée de cette situation qui fera perdre au français son statut prestigieux de langue étrangère préférée dans les écoles indiennes. Nous avons constamment soulevé la question dans de nombreux forums internationaux et sensibilisé les enseignants de français à la lente disparition du français dans les écoles. Face à ce problème, ce sont les parties prenantes qui ont affiché, paradoxalement, une indifférence totale, en le traitant d’imaginaire.

Cependant l’initiative que vient de prendre le gouvernement du Tamilnadu a fait renaître l’espoir chez les enseignants de français. En prenant conscience de l'importance des langues étrangères, il a pris soin de leur accorder une place dans l’enseignement scolaire, ne serait-ce que parmi les langues minoritaires. Ayant acquis ce statut, le français a échappé de justesse à la disparition. Cette initiative du Gouvernement du Tamil Nadu est très louable et mérite d'être appréciée de tous ceux qui s'inquiètent de l'avenir du français dans le pays.

Le gouvernement du Tamilnadu ne s’est pas contenté de restituer le français dans le programme scolaire. Il s’est arrangé également à faire réviser le programme à grand renfort d’éléments indiens de façon à le rendre plus approprié au contexte local. En effet, un comité est constitué avec Dr. N. C. Mirakamal comme présidente. Autres membres du comité: Dr. R. Venguattaramane, Dr. S. Pannirselvame, Dr. Sudha Renganathan, Mme. Nithya Selvamourougane et Mme. Sujatha Murali.

On y voit également, en filigrane, le fruit de nos longues années de lutte pour maintenir la langue française dans les programmes d'études.

Nous, membres de l'Association des professeurs indiens de français, avons donc résolu de sensibiliser les autres Etats de l’Inde à l’heureuse initiative du gouvernement du Tamilnadu comme une voie positive à émuler dans la promotion des langues étrangères, en particulier le français.


K. MADANAGOBALANE
Président, Association of Indian Teachers of French (AITF)

 

 
^ Vers le haut

Copyright © 2018 Association of Indian Teachers of French. All Rights Reserved.